Notre dernière publication

Notre dernière publication :

Vous connaissez tous cette grande enceinte de grès, appelée à Veules le Vieux Château, qui court le long de la rue Camille Marchand et de la rue du Vieux Château, son logis en grès et pan de bois, le colombier et les maisons de sa cour.

Cet ensemble, aujourd’hui un peu austère, est le résultat d’une longue histoire :

– celle de l’abbaye de Fécamp chargée pendant cinq siècles de la défense des côtes sur une soixantaine de kilomètres du littoral cauchois ;

– celle de la famille Le Picard de Saint-Philbert, dont cinq générations successives ont été « lieutenant de l’amirauté de St-Valery et Veules » et résidaient là ;

– celle de la famille de Banastre de Parfondeval qui a possédé pendant une centaine d’années les constructions et les terres ;

– celle de la famille Grenier-Féron, qui a acheté le domaine au début du XIXe siècle et l’a légué à la Communauté des Sœurs de la charité, aujourd’hui propriétaire.

Vous connaissez aussi la rue du Manoir, sans savoir, peut-être, que le manoir (aujourd’hui démoli) qui a donné son nom à la rue, était la demeure d’une autre branche de la famille Le Picard, Les Picard de Beaucamp, à leur tour Lieutenant de l’amirauté ou officiers des garde-côtes.

Le Lieutenant de l’amirauté, sous l’Ancien-Régime, était un officier royal qui devait faire appliquer une réglementation complexe et arbitrer tous les conflits du domaine maritime, « tant que le grand flot de mars se peut étendre ».

C’est ainsi que l’auteur de l’ouvrage vous entraînera dans le monde de la pêche, des chasse-marée, des travaux à effectuer dans les ports, des tempêtes… A Veules où ils résidaient, les Lieutenants et leur famille, anoblis par Henri IV, ont joué le rôle de notables locaux tout en faisant exploiter leur ferme et leurs terres.

Si le Manoir des seigneurs de Veules a été détruit, le Vieux Château et ses jardins sont toujours présents, assez bien connus par des documents d’archives et des photographies anciennes ; l’un comme l’autre sont constitutifs de l’histoire de Veules, de son passé maritime et de son développement urbain.

L’ouvrage qui vous est proposé sous le titre : DEMEURES NOBLES ENTRE TERRE ET MER, CHATEAU ET MANOIR DE VEULES, RESIDENCES DES LIEUTENANTS DE L’AMIRAUTE” par Bernadette Chaignet-Sortais, se présente sous le format 21 x 21 cm, comporte 166 pages de texte et une centaine d’illustrations (documents d’archives, photographies anciennes et récentes, gravures, croquis…) ; en corps de texte, 331 notes justifient soit des ouvrages consultés, soit des références d’archives (ANF., SHD, Arch. Dépt., Arch Mun, Arch privées) ou bien développent un point particulier.

A tirage limité il est vendu 20 €

Si cette publication vous intéresse envoyez un message à  l’adresse :
postmaster@aspv-veules.fr

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *